« Caen compte toujours une part importante d’investisseurs »

Blandine Rochelle 02 juin 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

La demande immobilière est toujours importante à Caen, aussi bien pour de la résidence principale qu’en investissement locatif. Si les prix ont connu une hausse importante, celle-ci est désormais contenue, comme l’explique Arnaud Lefebvre, directeur des ventes Foncia Normandie.

Image
Caen attire un nombre grandissant d'investisseurs. © borisb17 - Adobe Stock
Caen attire un nombre grandissant d'investisseurs. © borisb17 - Adobe Stock

Comment se porte le marché de l'immobilier caennais ?

Il est très dynamique, la demande est forte et notamment celle provenant d’investisseurs. Ceux-ci représentent 50 % de notre clientèle et ils s’orientent de plus en plus vers des logements à proposer, entre autres en colocation.

Le marché immobilier est-il tendu à Caen ?

On relève un déficit de maisons et d’appartements dotés d’un extérieur, en particulier en centre-ville. Les acquéreurs sont même de plus en plus disposés à s’écarter du secteur de leur recherches initiale pour trouver un bien qui leur correspond. En revanche, les stocks de biens à vendre ont tendance à s'orienter à la hausse actuellement.

2 784 €/m²

C’est le prix immobilier moyen à Caen dans l'ancien.

Que recherchent les acquéreurs à Caen ?

Les investisseurs s’orientent principalement vers des petites surfaces, c'est-à-dire des T1 ou des T2. Les maisons sont recherchées de tous et dans tous les secteurs. Quant aux grands appartements, ils sont recherchés des acquéreurs de résidences principales, primo-acquéreurs ou non, et de préférence s'ils disposent d'un ascenseur. La présence d’un extérieur est un critère récurrent, et les biens sans travaux sont également plébiscités car cela évite les mauvaises surprises liées au coût et au délai de la rénovation.

« Les acquéreurs proviennent de Caen et sa région. Les investisseurs de Paris et d'Île-de-France »

Arnaud Lefebvre, directeur des ventes Foncia Normandie

Quelle est la tendance en termes de prix immobiliers ?

Ils sont en légère la hausse, et la fourchette se situe entre 2 500 et 3 500 €/m². Les prix varient fortement car un bien avec travaux sera moins cher au m², tandis qu’un bien offrant une prestation particulière comme une vue exceptionnelle, un grand standing ou un extérieur qualitatif, par exemple, sera plus cher.

Quels sont les quartiers les plus demandés ?

Il s’agit du centre-ville, du quartier de l’université ainsi que des secteurs Nord, Ouest et Sud-Ouest de Caen.

+6,6 %

C’est l’augmentation moyenne des prix de vente caennais

Pour profiter de prix moins élevés, quels quartiers fait-il cibler ?

Pour l’achat d’une maison, il faut se tourner vers l’axe Caen-Falaise. Pour un appartement, il faut prospecter dans les secteurs Nord-Est et jusqu’au Sud-Est de l’agglomération de Caen.

Image
Arnaud Lefebvre
Arnaud Lefebvre
Directeur des ventes
Foncia Normandie
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
Image
vue-aerienne-caen-logicimmo
Près de chez vous
Julien Pozzo, directeur général du groupe Pozzo, nous fait l’état du marché immobilier en Basse-Normandie. À Caen notamment, l’arrivée massive de Franciliens poussés par le télétravail a redynamisé tout le secteur et a fait grimper les prix.
A la une !