« À Conflans, on relève une délocalisation d’une partie des acquéreurs »

17 fév 2022
Modifié
17 fév 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Conflans-Sainte-Honorine attire les acquéreurs depuis plusieurs mois, ce qui a entraîné une pénurie de biens. Pour autant, une partie d’entre eux a tendance à s’éloigner du secteur devenu trop cher, faute de biens en vente en quantité suffisante, comme le décrit Arnaud Vicenzi, gérant de l’agence Davril Immobilier à Conflans.

Image
On observe une délocalisation d'une partie des acquéreurs à Conflans-Sainte-Honorine. © David - Adobe Stock
On observe une délocalisation d'une partie des acquéreurs à Conflans-Sainte-Honorine. © David - Adobe Stock

Comment se porte le marché immobilier Conflanais ?

Les prix ont beaucoup augmenté jusqu’en juillet 2021 et le marché est ralenti depuis septembre 2021. D’une part car avec moins de biens à vendre, le volume de vente diminue, et d’autre part parce que nous avons perdu des acquéreurs qui sont soit dans l’attente d’une baisse des prix, soit sont partis acheter dans des secteurs où les prix sont plus abordables.

Les critères de recherche des acquéreurs a-t-il changé ?

Aujourd’hui, les acquéreurs ont investi le télétravail et recherchent un logement en conséquence, avec une pièce dédiée au travail et la fibre internet.

3 818 €/m²

C’est le prix immobilier à Conflans-Sainte-Honorine.

Qui sont les acquéreurs à Conflans ?

Il s’agit de plus en plus de personnes qui viennent de Paris ou la petite couronne parisienne. La ville est desservie par une ligne SNCF et le RER A, sans compter que le cadre de vie est agréable, ce qui explique son succès.

Quelle explication donnez-vous à la pénurie de biens sur le marché de Conflans ?

Les vendeurs sont également des acquéreurs car ils recherchent eux aussi leur prochain logement. Or, ils se retrouvent confrontés à la pénurie de biens en vente et ils souhaitent acheter avant de vendre. Cela accentue le ralentissement du marché, et cela a également fait émerger un phénomène nouveau, celui des ventes longues. Actuellement, nous avons de plus en plus de biens vendus qui ne seront pas cédés avant juin, juillet et parfois même plus longtemps.

« Il est important de confier sa vente à une agence locale expérimentée et qui connaît parfaitement le secteur »

Les ventes longues sont-elles acceptées par les acquéreurs ?

Oui ils acceptent car il est déjà difficile de trouver un bien actuellement, donc ils sont prêts à faire des concessions et à attendre avant de s’installer.

+7 %

C’est l’augmentation des prix immobiliers Conflanais en 2021.

Avez-vous affaire à des investisseurs ?

Oui ils sont présents et ils sont également de plus en plus vigilants quant aux performances énergétiques des logements, en particulier les jeunes générations très sensibles à la cause environnementale.

Quels sont les biens les plus demandés ?

Les maisons avec un terrain, mais également les appartements avec terrasse et les résidences avec jardin.

Image
Arnaud Vicenzi
Arnaud Vicenzi
Gérant de l'agence
Davril Immobilier
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !