Achat immobilier : où devenir propriétaire autour de Clermont-Ferrand ?

25 avr 2022
Modifié
25 avr 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Capitale historique de l’Auvergne, Clermont-Ferrand est une ville dynamique et attractive, immobilièrement parlant. Chamalières, Blanzat… où acheter dans les communes limitrophes de la métropole des Arvernes ?

Image
Les communes les plus prisées sont situées à l’Ouest de Clermont-Ferrand.
Les communes les plus prisées sont situées à l’Ouest de Clermont-Ferrand. © alainbegou

Sommaire

Capitale historique et économique de l’Auvergne, Clermont-Ferrand est aujourd’hui au cœur d’une métropole de 290 000 habitants baptisée Clermont Auvergne Métropole. Surnommée « le diamant noir », la ville est aujourd’hui un grand centre universitaire et de recherche français. Rassemblant 35 000 étudiants, Clermont-Ferrand a également été la première ville de l’Hexagone à intégrer le réseau des villes apprenantes de l'UNESCO. Métropole industrielle dynamique également bien positionnée dans les industries pharmaceutique, agro-alimentaire et aéronautique, la cité auvergnate et ses communes limitrophes ont plus d'un atout dans leur manche pour séduire les candidats à l’accession à la propriété.

« Dans la métropole clermontoise, près d’un habitant sur dix est étudiant ».

Quelles sont les communes les plus prisées autour de Clermont ?

Autour de la capitale de l’Auvergne, les communes les plus prisées sont principalement situées à l’Ouest. C’est à Chamalières (dont Valéry Giscard d'Estaing fut maire avant de devenir président de la République, Ndlr) que les prix de vente sont les plus élevés, avec une moyenne de 2 620 €/m². C’est plus qu’à Clermont-Ferrand, où il faut compter 2 236 €/m² en moyenne pour acheter un bien immobilier ancien. Formant un ensemble thermal de grande envergure avec sa voisine Royat, Chamalières est communément surnommée le « Neuilly-sur-Seine » de Clermont-Ferrand pour ses villas cossues, ses immeubles en pierre de taille et ses nombreux parcs urbains. Un peu plus accessibles, les villes de Beaumont, Ceyrat et Durtol proposent des prix de vente moyens qui avoisinent respectivement 2 344 €/m², 2 313 €/m² et 2 251 €/m². Ces trois communes sont plus pavillonnaires que Chamalières. Beaumont compte 49 % de maisons individuelles, tandis que Ceyrat et Durtol se composent à 78 % des pavillons. Encore plus pavillonnaire (89 % de maisons), la commune d’Orcines est également plus abordable. Il faut compter 2 094 €/m² pour acquérir un logement dans cette agréable commune de 3 500 âmes.

Image
 Les communes les plus accessibles sont situées au Nord et à l’Est de Clermont.
Les communes les plus accessibles sont situées au Nord et à l’Est de Clermont. © thomathzac23

2 620 €/m²

C'est le prix de vente moyen constaté à Chamalières.

Où acheter pour moins de 2 000 €/m² ?

Si les communes les plus chères sont situées à l’Ouest, les villes les plus accessibles sont davantage regroupées au Nord et à l’Est de Clermont-Ferrand. Petite commune à forte proportion de pavillons (95 % des logements sont des maisons), Malintrat est également l’une des plus abordables de la métropole clermontoise, avec un prix de vente moyen de 1 656 €/m². Plus au Nord, Blanzat affiche un prix de vente moyen de 1 881 €/m². Non loin de là, les villes de Cébazat et Gerzat proposent des prix similaires. En moyenne, il faut compter respectivement 1 923 €/m² et 1 964 €/m² pour y acquérir un bien immobilier. Enfin, à l’Est de la métropole des Arvernes, sur la commune d’Aulnat, où les appartements sont majoritaires (82 % du parc), le prix moyen atteint 1 949 €/m² dans l'ancien.

95 %

À Malintrat, plus de 9 biens immobiliers sur 10 sont des maisons.

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !