« Dans le secteur de Roquebrune, les prix se négocient de plus en plus »

19 mai 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Dans le secteur de Roquebrune-sur-Argens, les biens s’arrachent, aussi bien dans le neuf que dans l’ancien. Mais la négociation se fait plus vigoureuse, avec des acquéreurs aux enveloppes réduites et dont la capacité d’emprunt diminue, comme l’explique Carole Cesari, directrice du Cabinet Riviera Patrimoine & Conseils.

Image
La difficulté à obtenir un prêt a accentué les négociations sur les prix immobilier à Roquebrune-sur-Argens. © Joerg - Adobe Stock
La difficulté à obtenir un prêt a accentué les négociations sur les prix immobilier à Roquebrune-sur-Argens. © Joerg - Adobe Stock

Quel état des lieux pouvez-vous dresser du marché immobilier du secteur de Roquebrune-sur-Argens ?

C’est un marché immobilier dynamique avec un nombre de transactions et des prix en hausse. Cependant, les acquéreurs recommencent à négocier fortement les prix, à cause des difficultés à obtenir un prêt immobilier. Les enveloppes sont plus basses car le taux d’usure se réduit.

Quelles sont les particularités du secteur de Roquebrune ?

On peut tout trouver dans ce secteur : des résidences principales, des résidences secondaires, des produits d’investissement locatif qui permettent de défiscaliser et/ou de préparer la retraite. La région est convoitée pour son climat et son cadre de vie agréable.

4 192 €/m²

C’est le prix immobilier à Roquebrune-sur-Argens.

Quelle est la typologie de biens la plus prisée ?

Il y a de la demande pour tous les biens : les investisseurs se tournent principalement vers des studios et les acquéreurs de résidences principales et secondaires se tournent plutôt vers des villas. De plus, ces acquéreurs proviennent de toute la France.

« Actuellement, un bien au prix du marché et sans défaut peut se vendre dans la journée, dès la première visite »

Les prix immobiliers sont-ils à la hausse ?

Oui, premièrement parce que la demande est supérieure à l’offre, et deuxièmement parce que le coût des matériaux a augmenté.

Vous commercialisez aussi du neuf : est-il facile de réorienter un client de l’ancien vers le neuf ?

Oui car les logements neufs sont conçus dans le respect des dernières normes thermiques, or l’ancien a été pénalisé par des durcissements de diagnostics énergétiques. Et puis le neuf permet de profiter de la garantie décennale, du prêt à taux zéro et des frais de notaire réduits à 2,5 %.

120 000 à 140 000 €

C’est le ticket d’entrée pour un investissement locatif vers Roquebrune.

Comment envisagez-vous l’avenir du marché immobilier de Roquebrune ?

Les perspectives sont positives car le secteur est attractif, le marché progresse et de nouveaux programmes émergent sur toute la Côte d’Azur, ce qui permet d’étoffer l’offre immobilière.

Image
Carole Cesari
Carole Cesari
Directrice
Cabinet Riviera Patrimoine & Conseils
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
French

A la une !