Quels sont les quartiers les plus recherchés de Saint-Étienne ?

14 fév 2022
Modifié
14 fév 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Saint-Étienne présente un fort potentiel, avec une démographie en pleine expansion et des prix immobiliers qui sont encore très accessibles. La ville connaît de belles transformations et certains quartiers se distinguent par une attractivité particulière. Voici lesquels.

Image
L’hyper-centre de Saint-Etienne fait partie des quartiers les plus prisés et les plus onéreux. © ALF photo
L’hyper-centre de Saint-Etienne fait partie des quartiers les plus prisés et les plus chers de la ville. © ALF photo

Sommaire

Badouillère, Fauriel : les quartiers les plus cotés

Si l’ensemble de la ville de Saint-Étienne profite actuellement d’une belle dynamique, certains secteurs restent plus prisés que d’autres. C’est le cas notamment du quartier Badouillère qui a plus d’une corde à son arc : les immeubles n'y manquent pas de cachet et l'on y trouve une grande variété de commerces. Résidentiel et bien desservi par le tramway, le quartier Badouillère abrite également une belle place du même nom. Le Cours Fauriel est, lui aussi, très prisé. Parfois surnommé « les Champs Élysées stéphanois », ce secteur de la ville est apprécié - entre autres - pour sa grande avenue d’arbres, sa forte concentration en commerces et sa localisation stratégique : à deux pas de l’autoroute.

Animé et prisé des étudiants ainsi que des jeunes actifs, l’hyper-centre ne cesse de gagner de nouveaux adeptes. Cet engouement croissant s’explique notamment par son triangle d’or commercial, ses commodités, ainsi que la présence de beaux appartements. Si l’architecture de Bergson a pu être contestée, ce quartier conserve incontestablement une allure vintage et demeure fortement prisé pour l’entretien de ses copropriétés, le dynamisme qui le caractérise, sa concentration en écoles et en commerces, ainsi que sa desserte en tramway. Enfin (last but not least comme disent les Anglo-Sxons), on peut également miser sur le quartier Châteaucreux qui a connu plusieurs transformations et améliorations notables. Il abrite désormais de beaux immeubles bien entretenus, ainsi que la gare qui relie Lyon Part-Dieu en 50 minutes. Rien d'étonnant, donc, à ce que ce quartier soit dans le viseur des investisseurs vu la variété des typologies de biens qui s'y louent facilement (et rapidement !).

1 236 €/m²

C’est le prix de l'immobilier à Saint-Étienne.

Les prix dans les quartiers les plus prisés

Les prix immobiliers stéphanois sont particulièrement abordables, avec une moyenne qui s’établit - dans l'ancien - à 1 236 €/m², soit bien en-deçà de la moyenne nationale qui s’élève à 3 022 €/m². Les quartiers les plus prisés de Saint-Étienne arborent cependant des niveaux de prix supérieurs à la moyenne de l’ensemble de la ville, car la demande - plus importante - contribue à tirer les prix vers le haut. De plus, la qualité des immeubles et des logements vient gonfler les prix de certains biens immobiliers. Le quartier le plus abordable - des secteurs les plus cotés de Saint-Étienne - demeure Châteaucreux, pour lequel il faut prévoir une moyenne de 1 360 €/m². Vient ensuite le quartier Badouillère, qui arbore des prix immobiliers moyens de 1 400 €/m², suivi de près par Bergson, avec 1 468 €/m². Le Cours Fauriel fait, quant à lui, monter le budget d’un cran puisqu’il faut compter environ 1 556 €/m². Enfin, c’est l’hyper-centre qui remporte la palme du quartier le plus onéreux, avec 1 580 €/m², en moyenne.

88 %

C’est la proportion d’appartements dont se compose le parc immobilier Stéphanois.

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !