« À Lyon, un bien avec extérieur et parking ne reste pas longtemps sur le marché »

07 mar 2022
Modifié
07 mar 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Sébastien Abeillon, négociateur chez Pietrapolis, décrypte pour nous la situation du marché immobilier de la ville de Lyon. Dans la capitale de la gastronomie, les biens répondant aux nouveaux critères des particuliers partent dès leur mise en vente.

Image
maison-exterieur-lyon-logicimmo
La troisième ville de France connaît une tension du marché sur l’ancien. © KB£_3 – Shutterstock

Comment se porte le marché de l'immobilier à Lyon ?

Nous avons un léger ralentissement et les acquéreurs sont (re)devenus plus exigeants et n’achètent plus sur un coup de tête, la prise de décision étant plus réfléchie. Si une maison est bien mise en valeur et est proposée à un prix cohérent, elle se vendra. Lorsqu’on est face à un bien dit « complet », donc avec stationnement et extérieur, nous avons alors la certitude que nous ne rencontrerons aucune difficulté.

5 433 €/m²

C’est le prix moyen d’une maison dans le 3e arrondissement de Lyon.

Que dire des prix de vente lyonnais ?

Depuis le mois de novembre 2021 on connaît un tassement moyen des prix de vente sur la ville principalement sur les grands appartements sans extérieur. Les biens avec extérieurs gardant la cote.

« L’Ouest lyonnais est le secteur le plus prisé pour faire l’acquisition d’une maison »

Sébastien Abeillon, négociateur chez Pietrapolis

Quels sont les délais de vente ?

À l’agence, ils sont assez courts. Nous prenons plus de temps pour la prise de mandat et la mise en vente. Lorsque nous mettons un bien immobilier en valeur et que nous le proposons au prix du marché, il part assez rapidement. Jusqu’à la transaction finale, on compte moins de 6 mois environ.

4 %

C’est la proportion de maisons dans le 3e lyonnais.

Quels sont les secteurs les plus prisés de votre ville ?

Globalement, c’est tout Lyon intra-muros qui est très convoité. Cependant, on remarque que notre clientèle apprécie tout particulièrement les 3e et 6e arrondissements, le quartier de La Guillotière sur la rive gauche du Rhône ainsi que le quartier résidentiel de Monplaisir dans le 8e. Évidemment, les particuliers recherchent ici des appartements. Pour ceux qui souhaitent acquérir une maison, la périphérie de l’Ouest lyonnais reste le secteur le plus plébiscité.

Un conseil pour les futurs acheteurs ?

La première chose et peut-être la plus importante, c’est de rester en alerte pendant sa recherche immobilière et de se montrer très réactif. Si un acquéreur se trouve face à un bien qui coche de nombreuses cases, alors il ne faut pas hésiter et foncer ! Un deuxième conseil serait de travailler avec un courtier pour faire valider leur capacité d’acquisition. Il peut arriver que certains dossiers ne passent pas auprès du banquier. Se faire accompagner par un professionnel permet alors de débloquer de nombreuses situations telles que celle-ci.

Pouvez-vous nous présenter votre agence ?

Aujourd’hui, nous travaillons dans tout le secteur lyonnais. En effet, nous avons fait le choix de ne pas nous sectoriser. Nous portons une attention particulière à notre stratégie de vente et de commercialisation, et travaillons à 95 % en exclusivité. Notre activité repose essentiellement sur la recommandation d’anciens clients ou l’intervention d’apporteurs d’affaires.

Image
Sébastien Abeillon, négociateur Pietrapolis
Sébastien Abeillon
Négociateur
Pietrapolis
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !