« À Lyon, l’encadrement des loyers n’a pas freiné les investissements »

08 fév 2022
Modifié
08 fév 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Investir dans un appartement à Lyon demeure une opération florissante. La tension locative maintient en effet les loyers à des niveaux très élevés. Augustine Dabreteau, négociatrice chez Immobilière Dabreteau, nous décrit plus en détail les particularités de ce marché dans la capitale des Gaules. 

Image
saone-lyon-logicimmo
À Lyon, la location étudiante attire de nombreux investissements. © Pierre Jean Durieu – Shutterstock

Quelle est la situation actuelle du marché immobilier locatif à Lyon ?

Il présente un fort dynamisme depuis plusieurs années déjà. Notre expertise et nos outils professionnels nous permettent de réaliser actuellement 100 nouvelles gestions locatives par an en moyenne. Dans l’agglomération lyonnaise, les biens se louent rapidement et la vacance locative demeure très faible. Suite à l’annonce de l’encadrement des loyers, certains investisseurs nous ont fait part d’une certaine inquiétude concernant la rentabilité de leurs investissements. Heureusement, il est encore possible d’augmenter ses loyers, notamment en réalisant des travaux pour améliorer le confort des locataires.

13,5 €/m²

C’est le prix moyen pratiqué à Lyon sur le marché locatif.

Quel est le profil type des investisseurs qui s’adressent à votre agence ?

Il est très difficile, voire impossible, de dresser un portrait clair de l’investisseur à Lyon. Nous recevons en effet des demandes aussi bien de la part de particuliers que de professionnels souhaitant investir dans l’immobilier d’entreprises, de bureaux ou de commerces. Nous travaillons avec des primo-accédants, des loueurs en meublé non professionnel (LMNP) ou encore des investisseurs en loi Pinel. Parmi eux, certains sont des investisseurs chevronnés et possèdent une ou plusieurs SCI.

« Dans les 2e, 4e et 5e arrondissements, la location touristique fonctionne très bien »

Augustine Dabreteau, négociatrice chez Immobilière Dabreteau

Certains secteurs de Lyon sont-ils davantage recherchés par les investisseurs ?

La demande est présente partout, peu importe le quartier. Les 3e et 6arrondissements sont très appréciés des investisseurs qui profitent largement de la présence des universités. Les alentours de la gare Part-Dieu sont également très prisés. Les locataires sont nombreux sur ce secteur. Nous retrouvons notamment des cadres supérieurs installés à Lyon se déplaçant fréquemment sur Paris.

16,5 €/m²

C’est le montant moyen pour louer un bien dans les 2e, 6e et 1er arrondissements lyonnais.

Pour terminer cet interview, pouvez-vous nous présenter votre agence ?

Nous sommes une régie familiale de 5 collaborateurs dont l’objectif est d’assurer la rentabilité des opérations de nos clients, tout en leur faisant gagner du temps. Nous avons pour ambition de dépoussiérer le métier de la gestion locative en utilisant des outils digitaux et en proposant un accompagnement clé en main aux propriétaires.

Image
Augustine Drabreteau
Augustine Dabreteau
Négociatrice
Immobilière Dabreteau
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
French

A la une !