« Les prix immobilier dans l’ouest lyonnais s'envolent »

08 fév 2022
Modifié
08 fév 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Dans l’ouest lyonnais, l’offre ne manque pas depuis le début de l’année, mais les prix deviennent de plus en plus prohibitifs. Didier Journoud, gérant de l’Agence Immobilière du Grand Ouest, nous fait l’état d’un marché déréglé, dont les tarifs ont atteint des sommets.

Image
Lentilly, un petit village à l’environnement paisible qui séduit les actifs lyonnais
Lentilly, un petit village à l’environnement paisible qui séduit les actifs lyonnais. © AIGO

Dans quel secteur d’activité êtes-vous spécialisés et où intervenez-vous ?

Notre agence est spécialisée dans la transaction, sur tout le territoire de l’ouest lyonnais. Nous opérons depuis maintenant 22 ans à Lentilly, un petit village de moins de 7 000 habitants situés à 15 km au nord-ouest de Lyon, où nous avons réalisé plus de 1 000 transactions. Nous intervenons surtout en 2ème couronne de l’ouest de Lyon, sur un périmètre qui débute à 10 km de distance de Lyon jusqu’à 40 km autour. Pour n’en citer que quelques-unes, nous sommes régulièrement amenés à travailler dans les villages de Lentilly, La Tour-de-Salvagny, Charbonnières-les-Bains, Dommartin, Dardilly, Limonest, Fleurieux-sur-l’Arbresle, Lozanne, tout le Beaujolais et le secteur des Pierres dorées. Ce sont de très belles communes avec des accès rapides pour Lyon, tram ou sortie d’autoroute A89. Elles sont devenues très prisées depuis environ 4-5 ans, on y constate d’ailleurs une augmentation des prix et du nombre d’habitants. Ce sont des environnements calmes, moins pollués où le dépaysement est total... Le développement du télétravail pousse aussi les gens vers les extérieures des villes et les maisons car la nécessité d’avoir un bureau indépendant devient indispensable.

3 849 €/m²

C’est le prix moyen de l’immobilier dans la ville de Lentilly.

Quel est l’état des lieux du marché immobilier dans l’ouest lyonnais ?

Depuis que l’année a commencé, nous avons étonnamment beaucoup de produits à vendre, alors que la pénurie de biens à la vente touche de nombreuses régions. Le seul problème c’est que les prix sont devenus dingues ! Le mois de janvier qui vient de s’écouler a été assez calme. Nous avons réalisé peu de transactions car les produits sont souvent bien trop chers. Nous en arrivons à un sommet que l’on a pu connaître en 2007, avant que le marché ne s’effondre en 2008.

« Notre clientèle est majoritairement urbaine et souhaite acquérir une maison plus grande, avec jardin et piscine »

Quelles sont vos souhaits pour 2022 ?

Pouvoir rester ouvert toute l’année continuer à profiter d’un exode vers les extérieurs de Lyon.

3 560 €/m²

C’est le prix moyen de l’immobilier dans la ville de Lozanne.

Petit conseil pour les futurs acquéreurs

Ne pas hésiter à se déplacer dans les agences pour confier leurs requêtes car tous les biens ne sont pas forcément mis en ligne.

Pouvez-vous nous donner des exemples de prix de biens à vendre ?

Cela va bien entendu dépendre des critères, mais les primo-accédants auront par exemple beaucoup de mal en ce moment à trouver un bien s’ils disposent d’une enveloppe de moins de 400 000 €. Pour les programmes neufs dans le secteur, il faut compter entre 5 000 et 6 500 €/m². Une maison d’une superficie de 100 m² environ, en bon état, avec jardin de 500 m², se négocie aux alentours de 400-420 000 €.

Image
didier-journoud
Didier Journoud
Gérant
Agence immobilière du Grand Ouest
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !