« Pour acheter ou pour investir à Bandol, il faut se montrer réactif »

21 mar 2022
Modifié
21 mar 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

La ville de Bandol est appréciée des acquéreurs pour ses réseaux routiers et surtout pour son esprit de village faiblement urbanisé. Thierry Salvan, directeur du service transaction des Agences Boyer, nous donne son point de vue sur l’évolution du marché de la commune.

Image
port-bandol-logicimmo
À 15 km de Toulon, Bandol offre un cadre naturel typiquement provençal, très apprécié des acquéreurs. © Christian Musat – Shutterstock

Comment se porte le marche immobilier bandolais ?

On constate à Bandol la même évolution que partout en France. Il y a une pénurie de biens à la vente avec une baisse de 65 % entre 2019 et 2021. Cela fait que les biens mis à la vente sont vendus rapidement sans négociation du prix. Pour vous citer un exemple reflétant bien la situation actuelle, nous avons reçu sur le même bien trois offres au prix demandé alors que le bien avait été publié la veille. 

Cette rareté de biens impacte-t-elle les prix ?

Effectivement, les biens ont mécaniquement bénéficié d’une augmentation de prix importante, de 7 à 13 %, qu’ils soient classiques ou recherchés comme ceux avec vue mer, en bon état, ou encore disposant d'un extérieur. Après, tout dépend du type de bien et de sa situation. Par exemple, les appartements en centre-ville sans balcon ou les biens trop éloignés du centre sans vue ni extérieur n’ont pas vu leurs prix s’envoler. Les acheteurs ne sont pas dupes pour autant, ils analysent pertinemment les offres et font le tri entre celles qui sont au prix du marché et celles qui sont « hors de prix ».

5 433 €/m²

C’est le prix moyen d’une maison ou d’une villa à Bandol.

Quels biens à quels prix à Bandol ?

Les prix bandolais restent très élevés. Cela nécessite de disposer d'une enveloppe de financement confortable. Avant la crise, les prix des biens d’exception oscillaient entre 1 400 000 et 1 500 000 €. Actuellement, nous avons des biens à plus de 2 000 000 € qui trouvent acquéreurs.

Avez-vous à faire à un profil type d’acquéreurs ?

Nous traitons essentiellement avec une clientèle retraitée ou en passe de l’être.

« À Bandol, les acquéreurs disposent de moyens considérables »

Thierry Salvan, directeur du service transaction des Agences Boyer

Qu’est-ce qui attire les acquéreurs à Bandol ?

Sans aucun doute, l’esprit de village provençal de la commune ! Bandol a su conserver son identité malgré quelques projets d’embellissement. Il n’y a pas de grandes urbanisations prévues, et c’est ce qui leur plaît, tout comme la réputation. De plus, les prix augmentent et les prévisions pour l’avenir laissent à penser qu'ils vont continuer de le faire. Enfin, l’île de Bendor, avec un projet d’hôtels luxueux, et le port de Bandol sont en passe de recevoir des yachts de plus en plus grands.

74 %

C’est la proportion d’appartements à Bandol, dont 58 % sont des résidences secondaires.

Pouvez-vous nous parler de votre agence ?

Présente sur Bandol depuis 1960, l’agence est présente dans les trois métiers de l’immobilier : les transactions immobilières, la location et la gérance de biens ; ainsi que le syndic de copropriétés. Nos 24 salariés accompagneront au mieux tous les projets immobiliers.

Image
Thierry Salvan
Thierry Salvan
Directeur du service Transaction
Les Agences Boyer
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
French

A la une !