« Sur la presqu’île de Giens, à Hyères, il règne une forte tension immobilière »

05 avr 2022
Modifié
05 avr 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

La presqu’île de Giens est un secteur très demandé d’Hyères. Christelle Gonzales, gérante de l’agence Vue Mer, nous éclaire sur son marché immobilier et ses spécificités.

Image
presqu-ile-de-giens-logicimmo
Avec son environnement naturel d’exception et son immobilier de prestige, la presqu’île de Giens est très recherchée. © Gérard Labriet – Photononstop

Comment se porte le marché de la transaction dans la presqu’île de Giens ?

La demande immobilière est très importante dans le secteur. Notre portefeuille de biens à vendre se vide très rapidement et nous sommes en pénurie de biens à vendre. Les prix, déjà élevés, ont monté encore d’un cran ces derniers mois. Cela est dû à la rareté de l’offre, mais également à la faible négociation des prix de vente.  

5 570 €/m²

C’est le prix moyen d’un appartement sur la presqu’île de Giens.

Qu’est-ce qui explique ce fort attrait du secteur ?

Les communes du littoral méditerranéen comme Hyères ne sont plus des cités-dortoirs passé la période estivale. Elles proposent des activités tout au long de l’année. Cela favorise l’achat d’une résidence principale.

Quel est le profil de votre clientèle ?

Nous observons ces dernières années une évolution quant au profil des acheteurs. La résidence secondaire constituait l’essentiel de la demande. Aujourd’hui, nous recevons en agence de plus en plus d’acquéreurs qui souhaitent résider à l’année sur la presqu’île. D’autre part, notre clientèle est quasi exclusivement française. Nos clients allemands, suisses, anglais et hollandais reviennent peu à peu, mais plutôt sur de la location saisonnière.

« Nous faisons face actuellement à une pénurie de l’offre de biens dans la presqu’île de Giens »

Quel est l’état du marché locatif saisonnier dans ce quartier hyérois très recherché ?

Il se porte tout aussi bien que celui de la transaction. Avec la crise sanitaire, les Français ont redécouvert leur territoire et ont davantage loué pour leurs vacances sur le secteur.

8 973 €/m²

C’est le prix moyen pour acheter une maison sur la presqu’île de Giens.

Quels conseils donner à une personne qui souhaite acheter dans la presqu’île ?

Il faut être vigilant aux prix, car si l’on achète trop cher, il sera compliqué de revendre. Il est conseillé de se faire accompagner par un agent immobilier qui connaît parfaitement le secteur, parce qu’il comporte de nombreux biens vendus avec des baux emphytéotiques. C’est un régime juridique spécifique qu’il faut mieux connaître avant de se lancer dans un achat.

Image
Christelle Gonzales
Christelle Gonzales
Gérante
Agence Vue Mer
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
French

A la une !