« À Maromme, les délais de transaction se sont considérablement raccourcis »

23 juin 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Maromme est de plus en plus plébiscitée par les acquéreurs, notamment pour l’achat d’une maison individuelle. Thomas Guillaume, responsable de l’agence Bias immobilier, nous éclaire sur le marché immobilier de cette commune située à seulement 10 km de Rouen.  

Image
maison-maromme-logicimmo
Les acquéreurs sont séduits par le cadre de vie et les prix de l’immobilier marommais. © Svetlana Pechenkina – Shutterstock

Comment se porte le marché immobilier à Maromme et ses environs ?

Nous sommes face à un marché très dynamique. L’année dernière, nous avons réalisé un peu plus de 50 transactions sur le secteur. Depuis la crise sanitaire, les délais de vente se sont considérablement réduits et nous observons une certaine raréfaction de l’offre.

1 879 €/m²

C’est le prix moyen d’une maison à Maromme.

Quel est le profil des acheteurs à Maromme ?

Il n’y a pas réellement de profil type d’acquéreurs dans le secteur. Nous avons affaire à des primo-accédants comme à des vendeurs souhaitant acquérir un nouveau bien, ainsi que des investisseurs. Depuis la crise sanitaire, nous recevons de plus en plus d’habitants de la région parisienne. Ils recherchent un lieu de vie calme avec la possibilité d’avoir un espace extérieur et une pièce pour télétravailler.

« Les acheteurs sont très attentifs à la consommation énergétique d’un logement »

Quels sont les biens les plus prisés à Maromme et ses alentours ?

Tous les biens trouvent preneurs, mais nous constatons une forte augmentation de la demande de maison individuelle en bon état.

Quelles sont les villes de prédilection des acquéreurs à proximité de Maromme ?

Ils plébiscitent Notre-Dame-de-Bondeville, Houppeville, La Vaupalière et Montigny. Elles offrent une excellente qualité de vie à des prix encore abordables.

30 %

C’est la part des maisons dans le parc immobilier marommais.

Quel est le délai moyen pour vendre un logement à Maromme ?

Les délais de vente sont très rapides. Ils oscillent entre un et trois mois en fonction du type de mandat et de la rareté du bien recherché. Avant la crise sanitaire, nous étions plutôt autour de trois à cinq mois.

Comment entrevoyez-vous l’avenir du marché immobilier marommais ?

Nous sommes très optimistes, même si c’est difficile de faire des prédictions au regard du contexte national et international. Nous espérons juste avoir davantage de biens à vendre dans les mois à venir pour pouvoir encore mieux répondre à la demande.

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre agence ?

Implantée dans le centre-ville de Maromme depuis 8 ans, notre agence à taille humaine est composée de personnes connaissant parfaitement le secteur. Nous accompagnons nos clients avec bienveillance et professionnalisme dans la poursuite de leur projet immobilier.

Image
Thomas Guillaume
Thomas Guillaume
Responsable de l’agence
Bias immobilier
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !