« A Grenoble, nous n’avons pas observé d’exode urbain »

03 sep 2022
Modifié
03 sep 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Grenoble est une ville qui attire les acquéreurs et qui n’a d’ailleurs pas subi d’exode urbain comme d’autres métropoles. Michael Aumond, directeur de l’agence Century 21, décrit un marché immobilier actif, qui se complexifie notamment du point de vue des prêts bancaires.

Image
Le marché immobilier Grenoblois se complexifie, notamment au vu de la situation des prêts bancaires. © Rudy Balasko - Shutterstock
Le marché immobilier Grenoblois se complexifie, notamment au vu de la situation des prêts bancaires. © Rudy Balasko - Shutterstock

Comment se porte le marché immobilier de Grenoble ?

Le marché immobilier de Grenoble est très dynamique, bien que nous constations une complexification depuis quelques semaines, à cause des conditions d’octroi de prêt qui se sont durcies. L’endettement à 35 % et les taux d’usure qui ont augmenté ont rendu l’accès au crédit plus difficile pour les acquéreurs et certaines personnes qui étaient encore solvables il y a quelques mois ne le sont plus.

2 610 €/m²

C’est le prix immobilier moyen à Grenoble.

Vérifiez-vous la solvabilité des acquéreurs étant donné le contexte ?

Nous l’avons toujours fait, mais nous sommes encore plus vigilants qu’avant et nous mettons en place une double vérification.  L’acquéreur amène sa simulation de prêt et nous en réalisons une deuxième.

Que recherchent les acquéreurs Grenoblois actuellement ?

Nous vendons autant de biens à Grenoble intra-muros qu’en périphérie, donc il y a de la demande partout et pour tous les types de biens. Ici, l’exode urbain n’a pas eu lieu car tous les quartiers sont à proximité d’un espace vert et certains apprécient d’être à deux pas des commodités tout en étant à deux pas d’un espace vert.

« Le contexte actuel entraîne un besoin accru, de la part des vendeurs, d’être soutenus et accompagnés »

Les critères des acquéreurs ont-ils évolué ?

Ce n’est pas tant qu’ils ont évolué dans l’absolu, ils ont surtout évolué individuellement selon les critères propres de chacun. Les personnes ont souhaité obtenir un meilleur habitat que ce qu’elles avaient, par rapport à leurs critères propres.

Quid du marché locatif à Grenoble ?

Actuellement, les propriétaires sont plus enclins à monter en gamme et à proposer des logements plus confortables à leurs locataires. Ils sont attentifs à l’ameublement et à l’équipement et également à la performance énergétique à travers la rénovation.

60 à 70 jours

C’est le délai moyen de vente d’un bien à Grenoble par l’agence Century 21.

Comment se dessine l’avenir du marché immobilier grenoblois ?

Le marché va se complexifier davantage et seuls les professionnels compétents seront amenés à demeurer actifs, car cela va engendrer une sélection. Il est important de mettre en place une bonne stratégie de communication, adaptée à chaque client et à chaque projet.

Image
Michael Aumond
Michael Aumond
Directeur
Century 21 - Victor Hugo
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !