« La forte tension immobilière se confirme dans le sud de Marseille »

24 jan 2022
Modifié
24 jan 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Les arrondissements du sud de Marseille bénéficient d’un cadre de vie alliant nature et urbain, recherché par les candidats à l’acquisition. Laurent Alphonse, directeur de l’agence A+ Immobilier-Patrimoine, nous donne sa vision du marché de l’immobilier dans ce secteur.

Image
les-goudes-marseille-logicimmo
Parmi les secteurs de Marseille plébiscités par les acquéreurs, le sud de la ville abrite des coins de nature et reste très bien desservi en réseaux routiers. © Zyankarlo – Shutterstock

Dans quels secteurs de Marseille intervenez-vous ?

Globalement, nous intervenons dans les secteurs sud de Marseille, du 4e au 9e et plus spécifiquement dans les 4e, 5e, 7e et 8e arrondissements. Notre cabinet implanté sur la corniche Kennedy et à la Plaine permet de cibler un secteur de bord de mer et urbain pour notre clientèle.

Comment se porte le marché immobilier dans le Sud marseillais ?

Nous constatons que les demandes sont bien souvent supérieures aux offres. Depuis la crise sanitaire, être bien logé est redevenu une priorité à Marseille, comme partout en France. Les taux d’emprunt sont très bas et le faible stock de biens réduit mécaniquement le délai moyen de transaction.

7 108 €/m²

C’est le prix pour acquérir une maison dans le quartier du Roucas-Blanc à Marseille.

Y a-t-il des profils types d’acquéreurs, et si oui, quels sont leurs critères ?

Notre clientèle locale cherche un premier ou un deuxième achat sur Marseille, notamment pour avoir plus grand ou pour bénéficier d’extérieurs. Les Franciliens quittant Paris recherchent essentiellement dans le 7e arrondissement, à quelques pas du Vieux-Port. Les 4e et 5e arrondissements sont quant à eux appréciés pour leur vie de quartier et leur esprit de village.

Avez-vous des exemples de prix de vente récents reflétant le marché actuel du sud de Marseille ?

Les prix dépendent de la situation et de l’état du bien, comme partout ailleurs. À titre d’exemple, un studio de 28 m² à rénover avec un garage dans le 5e arrondissement se négocie aux alentours de 135 000 €. Dans le parc du Roucas-Plage, une maison à rénover de 135 m² s’est vendue 1 135 000 €.

« La présence d’extérieurs est devenue un critère essentiel »

Des modifications importantes (construction de complexes, tram…) sont-elles prévues cette année ?

Le tramway reliant la rue de Rome et le quartier des Catalans est prévu pour 2025. Les 4e et 5e arrondissements voient leurs artères principales modifiées. Mis à part cela, il n’y a pas de grands chamboulements prévus dans ce secteur.

Avez-vous des conseils à donner à de futurs acquéreurs ?

Bien que le marché soit tendu, nous recommandons aux futurs acquéreurs de prendre leur temps avant de se lancer, afin d’éviter tout regret. Pensez à l’emplacement et à l’environnement actuel ou à venir de votre bien immobilier. Bien évidemment, en cas de coup de cœur, vous devrez malgré tout rapidement vous positionner.

+5,2 %

C’est l’évolution du prix signé au m² pour l’achat d’un bien immobilier sur Marseille.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre agence ?

Une équipe de 9 personnes a en charge les transactions immobilières et l’administration de biens. Nous sommes une équipe familiale, tournée vers l’écoute et la bienveillance. Nous tenons à conserver cette dimension à taille humaine, afin de rester disponibles et à l’écoute de nos clients.

Image
Monsieur Laurent Alphonse directeur Agence Aplus Immo
Laurent Alphonse
Directeur
A+ Immobilier-Patrimoine
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !