« À Caen, la faiblesse de l’offre fait grimper les prix immobiliers »

02 juin 2022
Modifié
02 juin 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Grâce à des prix encore accessibles, la ville de Caen continue d’attirer les acquéreurs. Mais pour combien de temps encore ? Alors que l’offre se raréfie, la hausse des tarifs se poursuit. Plus d'explications avec Nicolas Desprez, cogérant de Guy Hoquet.

Image
eglise-saint-pierre-caen-logicimmo
À Caen, face à la pénurie de biens, les acheteurs doivent être réactifs. © Krzysztof Pazdalski – Shutterstock

Quelle est la situation sur le marché immobilier de Caen ?

C’est un secteur dynamique qui pâtit actuellement d’un manque de produits. Par rapport à l’année dernière, le nombre de mises en vente a tendance à diminuer sur Caen. Cette pénurie concerne notamment les appartements avec une grande surface. Or, ce type de biens est très demandé par les familles qui viennent de l’extérieur. Quand un bien est au prix ou légèrement au-dessus, il se vend donc rapidement. Aussi, nos acquéreurs doivent se montrer très réactifs s’ils souhaitent acheter dans notre secteur. Cette faiblesse de l’offre impacte nécessairement les prix. Au m², on constate ainsi une augmentation de 10 % pour les maisons et 13 % pour les appartements. Par ailleurs, depuis un ou deux mois, nous observons une certaine retenue de la part des acheteurs. Ils sont plus prudents, moins emballés.

2 993 €/m²

C’est le prix moyen d’un appartement dans l’ancien à Caen.

Quel est le profil type des acquéreurs à Caen ?

Nous recevons quelques investisseurs, mais la plupart de nos clients sont des acheteurs qui recherchent leur résidence principale. Les profils ne sont pas figés. Nous pouvons recevoir des primo-accédants comme des familles ou des retraités. Cette diversité s’explique par la large gamme de prix, entre 50 000 à 2 millions d’euros, proposée par la ville de Caen. Les logements les plus chers intéressent généralement les familles. Plus les prix baissent, plus le nombre de primo-accédants et d’investisseurs augmente. Concernant les seniors, la plupart souhaitent s’approcher du centre-ville de Caen et quitter leur campagne.

« À Caen, il faut compter 450 000 € environ pour une maison »

Quel est le délai moyen actuel pour vendre un logement à Caen ?

Entre le moment où on rentre le bien et la signature de l’acte définitif, il faut compter entre 3 et 4 mois lorsque le prix est conforme au marché. Quand un produit traîne, il est très probable qu’il soit surcoté.

82 %

C’est la proportion d’appartements à Caen.

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre agence ?

Notre agence fait partie d’un réseau de franchises de 580 agences réparties sur l'ensemble de l’Hexagone. Elle intervient surtout sur Caen Centre. Cette zone comprend notamment Caen Saint-Sauveur, Caen Canada et Caen Rive droite. Nous travaillons globalement dans tous les quartiers de la commune. Nous allons également en périphérie et dans les alentours de la ville de Caen la Mer.

Image
silhouette homme pour ITV ©Logic-immo
Nicolas Desprez
Cogérant
Guy Hoquet
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !