« Après une envolée, les prix de l’immobilier hendayais atterrissent »

24 oct 2022
Modifié
24 oct 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Sur la côte basque, Hendaye bénéficie d’une forte attractivité immobilière. Iker Zurutuza, directeur général de l’agence Laguillon, en est le témoin et nous livre ses impressions sur l’état actuel du marché immobilier de la dernière ville côtière du Pays Basque Nord (Français) avant le Pays basque Sud (Espagnol).

Image
vue-sur-hendaye-logicimmo
Au cœur des Pyrénées-Atlantiques, Hendaye représente un axe important dans le domaine de l’immobilier. © Sasha64f – Shutterstock

Comment se porte le marché immobilier à Hendaye ?

Nous sommes face à un marché dynamique et tendu avec une demande forte et une offre qui reste faible. Nous avons juste observé de mars à mai un certain ralentissement du marché suite au déclenchement du conflit en Ukraine. Concernant les prix de l’immobilier, après avoir progressé de 5 % sur un an, ils sont en train de stagner depuis le début de l’année.  

4 995 €/m²

C’est le prix moyen d’un appartement à Hendaye.

Quel est le profil de votre clientèle ?

Nous avons affaire à des locaux en quête de leur résidence principale. Ils disposent d’un budget moyen de 300 000 € pour un appartement et 600 000 € pour une maison. Ces derniers représentent environ 40 % de notre clientèle. Nous recevons également en agence des habitants de la région parisienne, de Bordeaux ainsi que des étrangers avec un budget supérieur : de 600 000 à 1 200 000 €.

« Le délai moyen pour vendre un bien présenté au prix du marché est d’un mois »

Iker Zurutuza, directeur général de l’agence Laguillon

Quels sont les prix à Hendaye ?

La fourchette des prix est assez large dans notre ville. Nous avons récemment vendu un studio à rénover à 190 000 € et une maison à 1 200 000 €, tous deux situés à Hendaye plage. Un appartement F3 dans le centre-ville s’est, quant à lui, négocié à 370 000 €.

Et quels sont les loyers ?

Il faut compter environ de 600 à 650 € par mois pour louer un F2, de 800 à 850 € pour un F3, et entre 1 500 et 2 000 € mensuels pour une maison.

78 %

C’est la part d'appartements dans le parc immobilier hendayais.

Comment devrait évoluer le marché immobilier hendayais ?

Je suis optimiste, car Hendaye est et restera une ville très attractive. La tendance est excellente depuis janvier. La ville est de plus en plus plébiscitée par les personnes qui peuvent télétravailler, car elle permet de profiter d’un cadre de vie exceptionnel, au bord de l’océan Atlantique. Avec la montée des taux d’intérêt, il est cependant probable que la demande diminue avec pour conséquence un possible rééquilibrage du marché.

Pouvez-vous nous présenter votre agence ?

Nous sommes une agence familiale implantée depuis 1991 à Hendaye. Aujourd’hui, nous possédons deux agences, une dans le centre-ville et l’autre près de la plage. Nous avons à cœur de proposer à nos clients un accompagnement de qualité pour les aider à mener à bien leur projet immobilier.

Image
Iker Zurutuza Agence Laguillon
Iker Zurutuza
Directeur général
Agence Laguillon
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !