« Un marché dynamique marqué par les nouvelles préoccupations des acheteurs »

Medhi Salah 26 oct 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

La hausse des taux d’intérêt bouleverse les projets immobiliers d’un grand nombre d'acheteurs potentiels. Comme le souligne Béatrice Morillon, négociatrice dans l’agence George et Parfait Immobilier, la performance énergétique est un critère qui revêt de plus en plus d'importance.

Image
« La Rochelle attire les Parisiens en quête d’une résidence secondaire »
La Rochelle, et plus particulièrement le quartier de la Genette, bénéficie d'un fort attrait auprès des acheteurs. ©EditoLogicImmo

Quelles sont les principales interrogations de vos clients ?

Une question revient quand même assez fréquemment et nous ne l’avions pas auparavant : ce sont les diagnostics de performance énergétique (DPE). Nos clients sont sensibles à ça.

La plupart des acquéreurs achètent suite à la revente d’un bien. Ils disposent d'un apport personnel très important, ou font l'acquisition d'un bien sans avoir recours au crédit. Malgré tout, face à des taux d’intérêt qui continuent à monter, ça commence à devenir un petit peu pénible. Certains de nos clients s’étaient fixé un budget en tenant compte d’un taux d’emprunt. Or, ils sont obligés de le revoir à la baisse car les taux ont monté.

Au niveau du taux d’usure, ça devient compliqué pour certains clients. Ils ne pensaient pas rencontrer de problème pour financer leur projet.

61 % des biens rochelais affichent une surface minimum de 40 à 99 m².

Quels sont les délais de vente à La Rochelle ?

Dans un quartier recherché, il y a des biens autour desquels nous n'avons même pas à faire de la publicité. Nous avons un fichier clients acquéreurs et des biens comme ça partent en une ou deux visites. Ça dépend du bien, mais s'il s'agit d'un bien recherché dans un secteur prisé, et qu'il est proposé au prix du marché, la plupart du temps, nous n’avons même pas besoin de diffuser d’annonce. Bien souvent, nous disposons déjà d’un client.

« Le quartier le plus recherché est le quartier de la Genette »

Béatrice Morillon, négociatrice dans l’agence George et Parfait Immobilier

Quels sont les quartiers rochelais les plus prisés ?

Le quartier le plus recherché est le quartier de la Genette. Ensuite, en prolongement, nous avons Jericho, La Trompette, Fétilly. Ce sont des quartiers en proximité immédiate de l’hypercentre.

Le centre de La Rochelle n’est pas recherché pour des résidences principales. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas d’extérieur. Pour de la résidence principale, les acheteurs veulent un extérieur et du stationnement : des éléments que nous ne retrouvons pas. À La Rochelle, la plupart des immeubles du centre-ville n’ont ni terrasse ni balcon.

L’hypercentre, c’est soit pour un pied-à-terre, soit pour de l’investissement locatif.

4 914 €

Le prix au m² moyen à La Rochelle.

Quel est l'impact de la loi climat & résilience ?

Jusqu’à présent, les acquéreurs ne faisaient pas vraiment attention au diagnostic. Maintenant, ils sont quand même confrontés à ça, puisqu’il y a des travaux qui vont être obligatoires, comme l’isolation, le chauffage. Tous ces critères-là étaient moins pris en compte, jusqu’à présent. Maintenant, les acheteurs s’y intéressent davantage.

Image
Béatrice Morillon
Béatrice Morillon
Négociatrice
George et Parfait Immobilier
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !