À Dinard, le marché immobilier entame sa phase d'atterrissage

Laetitia Lapiana 19 oct 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Fief de l’immobilier de prestige, des demeures historiques et des résidences secondaires à prix d’or, Dinard n’a pas échappé à l’euphorie qui a gagné le littoral français et, surtout, breton, depuis la crise sanitaire. Un boom qui a vu le prix de la pierre bondir dans les stations balnéaires les plus prisées de la côte d’Émeraude. Dans un contexte de ralentissement de l’activité et de baisse des prix, le marché dinardais montre les premiers signes de correction, avec une demande qui commence à s’essouffler et les prémices d’un rééquilibrage du marché.

Image
Dinard
La Pointe du Moulinet, un site emblématique de Dinard avec ses imposantes villas historiques et ses paysages de carte postale. © Getty
Sommaire

Dinard, perle de la côté d’Émeraude

Spot incontournable de la côte d’Émeraude, Dinard est reconnaissable parmi toutes pour son environnement privilégié, ses plages de sables blanc ourlées de cabanes typiques toutes de blanc et bleu rayées, son patrimoine architectural éclectique et ses majestueuses villas en surplomb du littoral, dont un peu plus de 400 sont aujourd’hui classées aux bâtiments de France. Témoins d’un riche passé, ces vastes demeures érigées dans une grande variété de styles entre la fin du 19e et les débuts du 20e siècles sont emblématiques de celle qui était autrefois considérée comme la capitale des bains de mer par la haute société.

Prenant place dans un cadre naturel de toute beauté, la ville côtière est aussi connue pour ses animations, ses multiples activités sportives, de loisirs et culturelles, avec notamment le Festival du film britannique et le Jumping de Dinard, une compétition hippique réputée.

Une localité balnéaire emblématique de la ruée vers l’Ouest

Joyau de la côte d’Émeraude, l’ancien petit port de pêche a su conserver tout le charme et le faste de son formidable essor, et continue d’attirer en nombre investisseurs et populations aisées en quête d’une résidence secondaire dans un environnement remarquable. Un essor dopé par l’arrivée de la LGV en 2017, reliant Paris à Dinard en tout juste 2h30, et plus encore par les années Covid, la généralisation du télétravail et la ruée vers l’Ouest et son littoral pour les porteurs de projets en quête d'un lieu de vie faisant la part belle à l’espace, aux extérieurs et, pour les plus chanceux, aux vues imprenables sur la mer.

La ville de Dinard vient d'augmenter la part communale de la taxe d'habitation de 45 % pour les résidences secondaires, qui représentent près de la moitié de son parc résidentiel. Une décision motivée, entre autres, par la nécessité de favoriser l’accession au logement des classes moyennes, lourdement pénalisées par la flambée du prix de l'immobilier.

Une demande incessante qui a fait bondir les prix

Il faut dire que le prix de la pierre n’a eu de cesse d’augmenter ces dernières années – +65 % en cinq ans pour les maisons dans l’ancien ! – pour atteindre des sommets, y compris au long du premier semestre 2023, en raison d’une demande intarissable et d’une offre au compte-goutte, ce qui pousse invariablement les prix vers le haut. Rien d'étonnant, donc, à ce que Dinard compte parmi les communes les plus chères du département, aux côtés de Saint-Lunaire et de Saint-Briac .

Marée basse annoncée pour les prix dinardais

Mais dans un contexte national de marché en pleine transition, avec un recul net de l’activité – notamment dans les grandes villes du territoire –, et une baisse de plus en plus prononcée des prix, Dinard affiche une belle résilience. Les prix y restent élevés, comme dans la majorité des localités balnéaires, même si la demande commence à se faire plus discrète, avec pour conséquence un léger tassement du volume des ventes, et un ralentissement de la hausse des prix.

Les quartiers les plus huppés s’affichent à des prix prohibitifs

Très recherchée pour ses maisons anciennes, qui représentent 50 % de son parc résidentiel, celle que l’on nomme la petite sœur de Saint-Malo s’affiche actuellement à un prix moyens proche des 6000 €/m2. Les appartements anciens s’y négocient dans des fourchettes allant de 3000 à 7750 €/m2, tandis que les maisons, plus prisées donc plus chères, s’échelonnent entre 3800 et 9300 €/m2 tous quartiers confondus.

La note peut toutefois atteindre des sommes stratosphériques, proches des 13 000 €/m2, côté centre-ville et sa belle plage de l’Écluse, et de 12 000 €/m2 à Port-Blanc, La Malouine et, surtout, dans le vieux village de Saint-Énogat, quartier historique parmi les plus huppés de Dinard avec ses augustes villas qui dominent une côte aux eaux émeraude-turquoise bordées par un ruban de sable blanc dévoilant de sublimes paysages.

Pour trouver des prix plus doux, direction les quartiers de Pival, Saint-Alexandre et Ville Mauny, au Sud de Saint-Énogat, où les maisons dans l’ancien, très présentes, s’échangent autour de 5380 €/m2. Dans le secteur de la Gare, La Saudrais et La Vicomte, la moyenne, un peu plus élevée, s’établit autour de 5950 €/m2.

Les budgets plus modestes se replient vers l’intérieur des terres

Des budgets devenus hors de portée pour les classes moyennes et les primo-accédants, triplement pénalisés par l’envolée exorbitante du prix de la pierre, la remontée des taux d’emprunt – proches de 4,5 % actuellement pour des prêts longs – et les restrictions bancaires à l’œuvre depuis plus d’un an. Ces populations ont d’ailleurs été contraintes de se retrancher dans l’arrière-pays pour trouver des prix plus abordables, comme les localités des bords de Rance, côté Côtes d’Armor, où le prix moyen dans l’ancien oscille entre 2400 et 3200 €/m2 selon les localités.

Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Carcassonne
Villes
À l’instar d’une multitude de villes de province alliant charme, commodités et environnement privilégié, Carcassonne a vu sa cote immobilière grimper aux étoiles, avec des pics d’activité depuis la...
Image
La Rochelle
Villes
À l’instar de la plupart de ses voisines du littoral atlantique et méditerranéen, La Rochelle n’a pas échappé à la déferlante post-Covid ni à ses ruées de citadins vers la province et l’air marin...