« Dans le Var, le critère principal des acquéreurs est l’environnement »

03 mai 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Flayosc, Lorgues, Sainte-Maxime... de la côte Méditerranéenne au Verdon, le marché immobilier du Var est particulièrement tendu en ce début d’année. Selon Marion Gesbert, de l’agence Gesbert Immobilier, certains biens sont vendus avant même leur commercialisation.

Image
Dans le Var, le marché immobilier est très tendu, sur la côte comme dans les terres.
Dans le Var, le marché immobilier est très tendu, sur la côte comme dans les terres. © Yvan Tessier – Getty Images

Sommaire

« Sur notre secteur, nous constatons plus de demandes que d’offres depuis le début de l’année. Le marché immobilier est donc très tendu, que ce soit sur la côte, autour de Sainte-Maxime, ou sur la Dracénie. Nous intervenons sur ces différents secteurs grâce à nos deux agences, situées à Flayosc et Sainte-Maxime. Cette dernière agence a été ouverte en début d’année afin de répondre à la demande croissante de notre clientèle. En effet, de nombreux propriétaires souhaitent quitter la côte pour aller se mettre au vert dans l’arrière-pays. D’autres font également le chemin inverse. Avec nos deux agences, nous pouvons accompagner nos clients dans leur projet de changement de vie. Chez Gesbert Immobilier, nous sommes spécialisés dans l’immobilier haut-de-gamme mais, dans les faits, nous avons plaisir à vendre tous types de biens immobiliers, du studio au château », affirme Marion Gesbert. 

3 317 €

C’est le prix moyen au m2 des maisons à Flayosc

Certains biens sont vendus avant leur diffusion

« Les biens au prix du marché se vendent en moins d'un mois sur notre marché. Certains types de logements trouvent même preneurs en seulement quelques jours. Nous avons donc mis en place une stratégie consistant à proposer à nos clients les derniers biens que nous rentrons, avant de diffuser les annonces. Certains logements sont donc vendus avant que l’annonce soit mise en ligne. C’est pour cela qu’il est important que les acquéreurs nous contactent au préalable afin d’être dans nos fichiers et de ne pas passer à côté d’une belle opportunité », indique Marion Gesbert. « De leur côté, les vendeurs ont tout intérêt à confier leur bien à une agence pour être assurés de vendre rapidement et au bon prix d’autant plus qu’aujourd’hui, 80% de notre clientèle achète en paiement comptant. »

22 %

C’est le volume supplémentaire de ventes réalisé en 2021 dans le Var

Des prix à la hausse

« Sur notre secteur, les prix de vente ont augmenté en moyenne de 15 à 20 % depuis 2 ans et nous constatons peu de négociations. Côté terre, les secteurs les plus recherchés par les porteurs de projets sont Flayosc, Lorgues et Tourtour. Les acquéreurs sont à la recherche de quiétude et d’une belle qualité de vie. Sur Sainte-Maxime, ce sont les quartiers de Sémaphore, Belvédère, La Nartelle et Beauvallon qui sont les plus prisés. Dans tous les cas, l’environnement est essentiel pour les acquéreurs. C’est leur principal critère de recherche, avant les caractéristiques du bien immobilier en lui-même. »

« 80% de notre clientèle achète sans crédit »

Image
Marion Gesbert
Marion Gesbert
Attachée de Direction
Gesbert Immobilier
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
French

A la une !