« Les studios, T1 et T2 sont très recherchés dans l’hypercentre rouennais »

13 jan 2022
Modifié
13 jan 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

La ville de Rouen a connu un engouement sans précédent et une hausse des prix disproportionnée, mais devrait bientôt entrer dans une période plus calme. Grégory Permentier, responsable de l’agence Bias Immobilier de Rouen, témoigne des conséquences de la crise sanitaire sur le marché immobilier de la ville aux cent clochers.

Image
maison-colombage-rouen-logicimmo
Les particuliers tombent sous le charme des maisons à colombages du centre rouennais. © Pani Garmyder – Shutterstock

Pouvez-vous nous dresser un aperçu du marché immobilier de Rouen ? Quelles sont ses perspectives d’évolution ?

Rouen est une métropole très attrayante avec ses commerces et ses infrastructures, mais aussi d’un point de vue culturel. C’est une grande ville aux vastes quartiers historiques et aux belles bâtisses. Le secteur est très dynamique, les prix au m² ont d’ailleurs atteint des sommets que nous n’aurions jamais imaginés. Nous pressentons à ce propos que la situation va être difficilement tenable dans le temps, les prix sont arrivés au plus haut de ce qui était possible dans le cadre d’un rapport prix/secteur ; mais avant de parler d’une baisse des prix, je pense que nous allons d’abord connaître une période de stagnation.

2 640 €/m²

C’est le prix moyen pour acquérir un appartement dans l’ancien à Rouen.

Quels sont les quartiers de Rouen qui concentrent le plus de demandes ?

Ceux de la Gare et celui du Jouvenet sont très certainement les plus prisés. La preuve, le turn-over n’est pas très fréquent, les gens s’y plaisent. Il n’est pas facile d’y trouver chaussure à son pied alors quand c’est chose faite, les heureux propriétaires ne cèdent pas leur place si facilement.

Et quels sont les biens les plus recherchés ?

En dehors du cas spécifique des étudiants, je pense que ce sont les T1 et les T2 qui sont les plus prisés à Rouen. Cela s’explique par leur prix relativement abordable pour un premier achat seul ou en couple, et parce que l’investissement immobilier a le vent en poupe.

180 000 €

C’est le prix moyen d’un T3 dans la ville de Rouen.

D’ailleurs, quel est le profil des candidats à l’achat à Rouen ?

Il n’y a pas réellement de profil type, tous les types d’acquéreurs peuvent s’adresser à nous. Nous rencontrons aussi bien des primo-accédants que des investisseurs ou des marchands de biens.

« À Rouen, les prix peuvent varier du simple au double, voire au triple en fonction du bien et de son emplacement »

Grégory Permentier, responsable de l’agence Bias Immobilier de Rouen.

Qu’en est-il des délais de transaction moyens ?

Si l’on entend par délai de transaction l’acte depuis la signature du compromis jusqu’à l’acte authentique définitif, il faut généralement compter 3 mois. C’est le délai classique pour que les acquéreurs obtiennent leur financement auprès des banques et que le notaire obtienne toutes les pièces demandées auprès de la mairie. En revanche, si par transaction on entend le temps de mise en vente avant de trouver un acquéreur, là nous sommes sur des délais bien plus courts. Il faut compter environ 3 à 4 semaines pour trouver un acquéreur.

Image
Grégory Permentier
Grégory Permentier
Responsable
Bias Immobilier
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !