« À Pertuis, les prix deviennent trop élevés pour les primo-accédants »

23 mai 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Autrefois plébiscitée par les acquéreurs au budget modéré, Pertuis est aujourd’hui prisée d’un grand nombre d’acquéreurs plus aisés, et la carence de biens en vente a inévitablement aggravé la tension immobilière sur le secteur. Explications de Patrick Arnoux, dirigeant de l’agence Tétris Immobilier.

Image
Les villes et villages du secteur de Pertuis sont très prisés des acquéreurs. © ClaudiaRMImages - Adobe Stock
Les villes et villages du secteur de Pertuis sont très prisés des acquéreurs. © ClaudiaRMImages - Adobe Stock

Comment se porte le marché immobilier de Pertuis ?

Il est très tendu et il ne ralentit pas. Les prix immobiliers ont fortement augmenté et les biens se vendent en quelques jours seulement, toutes typologies confondues : maisons individuelles, maisons de village, appartements.

Le profil des acquéreurs Pertuisiens a-t-il évolué ?

Il y a encore quelques années, le marché était notamment prisé des primo-accédants car les prix étaient abordables. Aujourd’hui, la tendance s’est inversée et ces acquéreurs sont de moins en moins présents car écartés du marché à cause de prix trop élevés. Nous avons donc affaire à des quadras qui achètent autour de 300 000 à 500 000 € ; des quinquas dont les budgets sont encore plus élevés, etc.

3 000 €/m²

C’est le prix immobilier à Pertuis.

Les prix immobiliers sont donc si élevés que ça ?

Dans certains quartiers, ils frôlent les 4 000 €/m² et ils ne font qu’augmenter. Pour se rendre compte de l’ampleur de cette flambée des prix, il faut savoir qu’il y a encore quelques années, aucun bien ne se serait vendu à 500 000 € à Pertuis, c’était inenvisageable. Aujourd’hui, nous vendons des biens de construction classique avec 2 000 à 3000 m² de terrain pour 700 000 €.

« Il y a 20 ans, il était impensable de vendre un bien immobilier à 500 000 € dans le secteur »

Cette frénésie immobilière concerne toutes les typologies de biens ?

Oui, à partir du moment où ces logements sont sains et comportent un espace extérieur, ce critère est devenu incontournable.

Y a-t-il des demandes d’investissement locatif ?

Il y en a, notamment dans l’immobilier neuf. En tant qu’agence et promoteur, nous avons nous-même construit un petit immeuble récemment dont la moitié des logements a été achetée par des investisseurs.

2 à 3 semaines

C’est le délai de vente moyen d’un bien immobilier Pertuisien au prix du marché.

L’immobilier neuf peut-il permettre d’étoffer l’offre immobilière ?

Très peu en réalité, car entre le manque de terrains à bâtir et ceux qui sont préemptés par le département du Vaucluse  à cause du manque de logements sociaux, les projets sont de plus en plus rares.

Image
Patrick Arnoux est directeur de l'agence Tetris Immobilier à Pertuis.
Patrick Arnoux
Dirigeant
Tétris Immobilier
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
French

A la une !