« Fréjus et Saint-Raphaël, deux voisines à la typologie d’acquéreurs différents »

05 avr 2022
Modifié
05 avr 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Nicolas Bouchet, responsable communication et gestionnaire d’immeubles chez AGI Immobilier, nous décrypte le marché de son secteur, entre Cannes et Sainte-Maxime. De nombreux primo-accédants s’intéressent à Fréjus, attirés par des prix plus abordables qu’aux alentours.

Image
littoral-saint-raphael-logicimmo
Plus de promenades piétonnes et de pistes cyclables, les communes du littoral ont toutes l’ambition d’améliorer leurs aménagements. © Margarita Hintukainen – Shutterstock

Dans quel secteur géographique êtes-vous amenés à intervenir ?

Nous intervenons principalement sur la ville de Fréjus et dans ses quartiers tels que Saint-Aygulf, Fréjus Plage, Port Fréjus, la Tour de Mare ou encore le Capitou. Il y a également Saint-Raphaël, spécifiquement dans le secteur de Boulouris, de Valescure et d’Agay. Nous travaillons aussi sur la ville de Roquebrune-sur-Argens dans les quartiers des Issambres et de La Bouverie et enfin à Puget-sur-Argens. Globalement, nous couvrons toute la partie littorale d’Agay jusqu’aux Issambres. En termes de prix, il faut savoir que plus on se trouve proche du centre-ville, de la gare ou de la mer, plus les prix sont élevés. Si on accepte de s’éloigner un peu plus, alors on peut bénéficier de prix plus bas.

4 266 €/m²

C’est le prix moyen d’une maison à Fréjus.

Quel est le profil des acquéreurs à Fréjus et Saint-Raphaël  ?

Sur Fréjus, nous rencontrons majoritairement des primo-accédants en quête de leur résidence principale, car les prix y sont un peu moins élevés qu’ailleurs. En règle générale, ils recherchent plutôt une maison située dans les collines de Saint-Aygulf ou dans les quartiers un peu plus excentrés de Fréjus et de Saint-Raphaël. Pour des appartements, la demande se concentre surtout sur Saint-Raphaël. Pour les maisons secondaires, la demande est clairement portée sur tous les secteurs qui se trouvent en bord de mer. Finalement, nous recevons tous types de clients, mais les marchés sont différents en fonction du secteur géographique.

« La réfection du bord de mer aux Issambres va offrir 20 km de promenade »

Quels sont les éléments constitutifs de l’attractivité de votre secteur ?

Le soleil, la mer, les plages de sable fin, la verdure, les activités culturelles et sportives, la gare TGV ainsi que la taille de nos communes, ni trop grandes, ni trop petites. Nous jouissons d’un cadre de vie exceptionnel qui assure le placement dans la pierre.

4 569 €/m²

C’est le prix moyen d’un appartement à Saint-Raphaël.

Pouvez-vous nous présenter les spécificités de votre agence ?

Notre agence est une structure familiale établie depuis 1953, qui a déjà vu se succéder trois générations. Nous formons un petit réseau avec nos trois agences situées respectivement au cœur de Saint-Aygulf, de Fréjus et de Saint-Raphaël. Nous sommes spécialisés sur les métiers de syndic, de gestion locative et de transaction immobilière. Enfin, nous sommes membres du réseau national Arthurimmo.com, ce qui implique que tous nos commerciaux ont suivi la formation du Centre National de l’Expertise et sont donc experts immobiliers.

Image
Nicolas Bouchet
Nicolas Bouchet
Responsable communication et gestionnaire d’immeubles
AGI Immobilier
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
French

A la une !