L’essentiel à retenir à propos du nouvel audit énergétique

Xavier Beaunieux 03 avr 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Initialement prévue pour le 1er septembre 2022, la mise en place de l’audit énergétique obligatoire n’a finalement eu lieu que le 1er avril dernier. Mais en quoi ce nouveau diagnostic consiste-t-il exactement ? Quels sont les logements qui doivent en faire l’objet ? En quoi l’audit énergétique diffère-t-il du DPE ? On vous répond.

Image
L'audit énergétique est obligatoire depuis le 1er avril 2023. © Francois
Le 1er avril dernier, l'audit énergétique obligatoire est entré en vigueur. ©François
Sommaire

Audit énergétique : quels sont les logements concernés ?

L’obligation de réaliser un audit énergétique d’un bien dépend de la réunion de trois critères cumulatifs tenant :

  • l’un, à la nature du bien,
  • l’autre, à sa classe énergétique
  • et le dernier à la date à laquelle l’acte de vente a été signé.

Doivent ainsi faire l’objet du nouvel audit énergétique les « bâtiments à usage d’habitation en mono propriété » proposés à la vente.

En clair, il s’agit non seulement des maisons mais aussi des logements collectifs n’appartenant qu’à un seul propriétaire. Les copropriétés n’ont donc nullement l’obligation de se soumettre à un audit énergétique. De plus, seuls les logements classés F ou G au DPE sont actuellement ciblés. À termes, les biens classés E et D seront eux aussi concernés, dès 2025 pour le premier, et en 2034 pour le deuxième. Enfin, pour que l’audit soit obligatoire, l’acte de vente doit avoir été signé avant le 1er avril 2023, date d’entrée en vigueur dudit audit.

Audit énergétique : ça consiste en quoi ?

D’une durée de validité de 5 ans, l’audit énergétique dresse la liste des travaux qu’il conviendrait d’effectuer pour améliorer la classe énergétique du logement (F ou G). Dans l’audit figure également le coût prévisionnel de ces travaux. Il est toutefois intéressant de relever que les travaux dont la réalisation est préconisée, ne sont nullement obligatoires. Ils n’ont donc de valeur qu’informative et le vendeur n’est aucunement tenu à les réaliser.

Audit énergétique et DPE : bonnet blanc et blanc bonnet ?

Contrairement au DPE qui est obligatoire en cas de vente immobilière en tant qu’il a pour but d’évaluer les performances énergétiques d’un bien immobilier et de lui attribuer une étiquette énergétique (A, B, C, D, E, F ou G), l’audit énergétique s’appuie sur le DPE tout en proposant une analyse plus approfondie de l’ADN énergétique du logement dont les performances énergétiques ont été passées au crible.

Audit énergétique : combien ça coûte ?

Parce qu’il ne fait l’objet d'aucune réglementation, le tarif d’un audit énergétique est susceptible de varier considérablement d’un professionnel à l’autre.  En moyenne, il semblerait toutefois qu’un audit énergétique coûte aux alentours de 700 €, contre 300 € pour un DPE.

Où trouver un professionnel pour réaliser votre audit énergétique ?

Audit énergétique : quel professionnel contacter ?

La réalisation de l’audit énergétique d’un logement collectif peut être confiée à un bureau d’études qualifié « audit énergétique des bâtiments ou audit énergétique en maison individuelle ».

En ce qui concerne les maisons, peuvent effectuer leur audit énergétique :

  • les bureaux d’études qualifiés,
  • les entreprises certifiées « RGE offre globale » (entreprises générales, ensembliers, etc.),
  • les architectes inscrits à l’ordre et ayant suivi une formation,
  • les diagnostiqueurs immobiliers certifiés justifiant des compétences nécessaires pour réaliser l’audit énergétique.
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !