Publi-communiqué

Construire une véranda : tout ce qu’il faut savoir

24 jan 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Vous souhaitez construire une véranda ? Idéale pour profiter de votre extérieur et recevoir vos proches, voici ce qu’il faut savoir pour faire le bon choix selon vos besoins et vérifier que la construction de votre véranda se déroule au mieux. 

Image
Andrey_Arkusha
Le choix des matériaux pour votre véranda dépend de vos besoins. © Andrey_Arkusha

Sommaire

Les différents types de matériaux pour une véranda

Vous avez choisi d'agrémenter votre terrasse d'une véranda, pour pouvoir en profiter l'hiver et être abrité du soleil en été ? Au niveau du choix du matériau pour votre véranda, vous avez un large éventail d’options qui vont dépendre de plusieurs critères : votre budget, la résistance souhaitée, l’entretien à long terme et surtout l’apparence qui doit s’accorder avec l’architecture de votre maison. Faisons un tour d’horizon des différentes caractéristiques des matériaux pour une véranda : 

Le PVC

Comme dans de nombreuses constructions, le PVC est l'un des matériaux les plus économes et offre un très bon rapport qualité-prix pour les budgets plus serrés. En effet, avec une résistance dans le temps correcte, un entretien simple et de bonnes propriétés isolantes, le prix moyen du m² du PVC avoisine les 620 €, pose comprise.

L’aluminium

C'est par excellence le matériau le plus simple d’entretien et de nettoyage. De plus, l’aluminium permet de nombreuses possibilités au niveau de la taille, de la forme et de la couleur de votre véranda pour l’assortir facilement avec l’extérieur de votre maison, à vos portes et volets. La légèreté de l’aluminium permet de réaliser, facilement, de potentielles réparations localisées. Le seul petit bémol d’une véranda en aluminium est au niveau de l’isolation. Il vous faudra être vigilant au moment de la pose à ce que les menuiseries en alu contiennent des ruptures de ponts thermiques (ces éléments conservent la chaleur intérieure et font barrière au froid extérieur). La moyenne nationale de prix pour installer une véranda en aluminium est de 970 €/m2, pose comprise.

Le bois

Contrairement à l’aluminium, le bois sera le meilleur matériau en termes d’isolation thermique. Matériau très noble, il donne un aspect chaleureux à votre véranda. De plus, la solidité du bois permet de soutenir une toiture « lourde » (en tuiles ou en verre par exemple). Soyez cependant attentifs à l’entretien que demande le bois. Au niveau du budget, il faudra compter en moyenne 1 470 € du m², pose comprise. 

Le fer forgé

Vous recherchez un matériau de prestige pour renforcer le caractère de votre maison ? Le fer forgé est idéal ! Très populaire dans la noblesse au XIXème siècle, la véranda en fer forgé est le symbole de la décoration victorienne de cette époque. Très résistante, il faut tout de même savoir que votre véranda en fer forgé aura de mauvaises propriétés d’isolation, puisqu’elle ne comprend aucune rupture de pont thermique. De plus, puisque la structure sera lourde, le double vitrage sera difficilement envisageable. Veillez également à être rigoureux sur l’entretien, le fer forgé est très sensible à la corrosion… Généralement sur-mesure et réalisée par un artisan, le budget pour une véranda en fer forgé est par conséquent plus élevé que dans les cas précédents. En moyenne, le prix du m2 d’une véranda en fer forgé est de 1 740 €, pose comprise. 

Votre véranda devra respecter la norme environnementale RT2012.

Quelles autorisations légales pour construire une véranda ?

Le premier point administratif à contrôler pour votre projet de construction d’une véranda est celui du Plan Local d’Urbanisme. Ce document est consultable auprès de votre mairie et vous permet de savoir ce que permet votre terrain en termes de superficie de la véranda, de distance avec le voisinage et de matériaux autorisés selon le classement de votre zone. 

Vient ensuite la question du permis de construire. Voici 3 grandeurs qui vous aideront à identifier votre situation : 

  • Si votre véranda mesurera moins de 5 m2, vous n’aurez pas besoin d’autorisation de construction. 
  • Si votre véranda fera entre 5 et 20 m2 (voire 40 m2 si vous vivez dans une zone urbaine), vous aurez besoin de faire une déclaration préalable de travaux à votre mairie.
  • Si la surface au sol de votre véranda dépassera les 20 m2 (ou 40 m2), il vous faudra constituer un dossier en 4 exemplaires pour une demande de permis de construire auprès de votre mairie. 

Si votre terrain est dans une zone classée ou protégée, il vous faudra dans tous les cas obtenir l’accord des Bâtiments de France pour obtenir un permis de construire.

Des professionnels qui peuvent vous accompagner

Bien que vous puissiez construire vous-même votre véranda, vous pouvez faire appel à des professionnels pour faciliter vos travaux et vous assurer d’un bon rendu final. Pour la construction de votre véranda, vous pouvez vous tourner vers des entreprises spécialisées telles que les vérandalistes (généralement spécialisés dans les vérandas en aluminium), les artisans (pour une véranda sur-mesure avec habituellement une spécialisation dans un matériau de construction) ou les fabricants industriels qui proposent le service de pose. Toutefois, il sera de votre responsabilité de poser la dalle qui accueillera votre véranda. Pour ce faire, vous pouvez faire appel à un maçon. Veillez au temps de séchage de la dalle qui selon son épaisseur peut durer plusieurs semaines.

À noter que si après l’extension de la surface de votre maison avec une véranda, la superficie totale du bien dépasse les 150 m2, il sera obligatoire de faire appel à un architecte pour l’accord de construction.

Enfin, que ce soit pour vous conseiller dans le choix des professionnels, pour vous accompagner dans les procédures administratives auprès des organismes publics ou encore en cas de litige durant les travaux (ou de mauvaise réalisation de la construction de votre véranda), vous pouvez vous tourner vers un expert en bâtiment et construction, qui dispose des compétences en bâtiment et juridiques pour faire valoir vos intérêts. 

La certification QUALIBAT vous permet d’identifier les professionnels reconnus comme qualifiés et compétents par ce label de fiabilité.

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
French

A la une !