« La crise sanitaire profite au marché immobilier clermontois »

10 juin 2021
Modifié
09 déc 2021
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Au cœur du Puy-de-Dôme, Clermont-Ferrand attire de plus en plus d’acquéreurs. Jean-Baptiste Taravant, gérant de l’agence Chanturgue Immobilier, nous éclaire sur l’état de ce marché.

Image
clermont-ferrand-logicimmo
Clermont-Ferrand séduit de plus en plus d’acquéreurs et d’investisseurs. © Jacques Loic – Photononstop

Comment se porte le marché immobilier clermontois en ces temps de crise sanitaire ?

Jean-Baptiste Taravant - Depuis le début de l’année, le marché réagit vraiment de manière inédite. Le nombre de transactions est en forte augmentation. La demande immobilière est importante et l’offre de biens disponibles à la vente diminue. La crise sanitaire a un réel impact positif sur le marché immobilier local ainsi que les taux de crédit immobilier, qui restent encore historiquement bas.

2 237 €/m²

C’est le prix moyen pour l’achat d’un appartement ancien à Clermont-Ferrand.

Les prix ont-ils évolué ces derniers mois sur Clermont-Ferrand et ses environs ?

Nous observons une augmentation des prix depuis le mois de septembre dernier. Cette hausse est d’autant plus forte sur les maisons avec jardin et les appartements avec terrasse. Elle s’élève, en moyenne, à 8-9 %.

Les biens se vendent-ils au prix sur le secteur ?

Les marges de négociation se sont considérablement réduites. Avant la crise sanitaire, nous ne vendions que 20 % des logements au prix de vente. La tendance s’est inversée, 80 % des ventes sont conclues sans aucune négociation. 

1 semaine

C’est le délai dans lequel un bien se vend actuellement à Clermont-Ferrand s’il est au prix du marché.

Quel est le profil des acquéreurs dans la ville ?

Nous avons affaire à une clientèle locale, mais également extérieure. Nous recevons notamment de nombreux habitants des grandes métropoles qui souhaitent acheter ou investir sur le secteur.

Quel est le délai moyen pour vendre un bien sur le secteur ?

Les logements trouvent actuellement preneurs en une semaine, parfois sans aucune publicité préalable. Les nouvelles affaires sont très convoitées, par contre les contacts au bout de 15 jours sont à l’inverse très nettement à la baisse. Il faut donc être très réactif dès qu’un nouveau bien est sur le marché et ne pas exagérer sur le prix annoncé.

« Le nombre de transactions est en forte augmentation »

Jean-Baptiste Taravant, gérant de l’agence Chanturgue Immobilier à Clermont-Ferrand

Qu’en est-il du marché locatif ?

Il est moins dynamique que les précédentes années. Habituellement, le mois de mai marque la période des locations étudiantes, mais celle-ci devrait être décalée cette année en raison de la crise sanitaire.

Avez-vous un ou deux conseils à donner à des personnes intéressées par le secteur ?

C’est le moment idéal pour vendre rapidement dans les meilleures conditions ou acheter. La pierre reste plus que jamais une valeur refuge.

Image
Jean-Baptiste Taravant
Jean-Baptiste Taravant
Gérant
Chanturgue Immobilier
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !