« À Cassis, c’est encore le moment d’acheter »

La rédaction 06 avr 2021
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

À 30 km de Marseille, Cassis est une ville prisée par les acquéreurs. Emmanuelle Falque, gérante de l’agence Michèle Falque à Cassis, constate sa forte attractivité et nous éclaire sur son marché immobilier.

Image
cassis-logicimmo
Au cœur du parc national des Calanques, Cassis propose un cadre de vie agréable. © Boris Stroujko – Shtterstock

Comment se porte le marché immobilier cassidain en ces temps de crise sanitaire ?

Emmanuelle Falque — Le marché est toujours aussi dynamique et les prix demeurent élevés. C’est un marché avec une demande immobilière importante et peu de biens à vendre.

Combien de temps faut-il pour vendre un bien dans la ville ?

Les logements affichés au prix du marché trouvent preneurs en moins d’une semaine. À titre d’exemple, nous avons récemment vendu un appartement à 1 365 000 € en 3 jours. En ce premier trimestre, il nous est également arrivé d’avoir deux acquéreurs au prix en moins de trois heures pour un bien que nous venions de mettre en vitrine.

6 089 €/m²

C’est le prix moyen pour l’achat d’un logement à Cassis.

Quel est le profil de votre clientèle sur Cassis ?

Nous avons affaire à une clientèle diversifiée. La demande de résidence secondaire est toujours aussi importante. Depuis le début de l’année, nous observons en outre un accroissement de la demande en résidence principale de la part des Marseillais.

Quels sont les secteurs plébiscités par les acquéreurs dans la ville ?

Les acheteurs privilégient le quartier du port ainsi que le secteur de la presqu’île avec de belles vues sur la baie de Cassis. Ils apprécient également le Bestouan et le Revestel, à quelques minutes du port.

1 à 3 semaines

C’est le délai dans lequel les biens affichés à un bon prix se vendent à Cassis.

Quels conseils délivreriez-vous à une personne qui souhaite acheter à Cassis ?

Il est nécessaire de bien définir ses critères de recherche en amont, et d’être prêt à faire quelques concessions face à la pénurie de biens disponibles à la vente sur le marché. De plus, il est rare qu’un logement remplisse l’intégralité des critères. Si un bien répond à 80 % du cahier des charges établi, il ne faut pas hésiter à faire une offre, car le mouton à cinq pattes n’existe pas.

« De plus en plus de Marseillais souhaitent s’installer à Cassis »

Emmanuelle Falque, gérante de l’agence Michèle Falque à Cassis

Selon vous, comment va évoluer le marché immobilier cassidain dans les prochains mois ?

Il devrait rester tout aussi dynamique, car les acquéreurs veulent concrétiser rapidement leur projet. De plus, la pierre est de plus en plus une valeur refuge.

Image
Emmanuelle-Falque
Emmanuelle Falque
Gérante
Michèle Falque
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
A la une !