« À Cannes, la demande de biens d’exception ne faiblit pas »

04 mai 2021
Modifié
09 déc 2021
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Malgré la crise sanitaire, l’immobilier cannois résiste parfaitement. Les biens d’exception continuent d’attirer un grand nombre d’acheteurs. Johan Wretman, président de l’agence Wretman Estate et spécialiste des biens d’exception sur la Côte d’Azur, nous donne les clés pour mieux appréhender le marché de la ville de Cannes.

Image
cannes-logicimmo
La Croisette demeure l’emblème de la belle ville de Cannes. © Oleg_P - Shutterstock

Pourriez-vous nous indiquer les secteurs dans lesquels travaille votre agence immobilière ?

Johan Wretman - Pour répondre à la demande notamment des acquéreurs scandinaves, nous travaillons sur un très large secteur allant de Menton jusqu’à l’ouest de Saint-Tropez. Nous intervenons également dans l’arrière-pays. Pour cela, nous avons des agences sur Nice, Menton, Antibes, Valbonne, Cannes et dans le pays de Fayence.

5 496 €/m²

C’est le prix moyen d’un bien immobilier à Cannes.

Quel est le profil de votre clientèle ?

Notre cœur de cible est international. Nous réalisons également des transactions avec des Français provenant d’autres régions. Notre spécificité est de travailler en grande partie sur de la résidence secondaire. Nous sommes donc moins actifs sur le marché de la résidence principale à destination des locaux.

« Compte tenu des circonstances, l’année 2020 a été exceptionnelle à Cannes »

Johan Wretman, président de l’agence Wretman Estate à Cannes

Le secteur de Cannes reste-t-il dynamique malgré la crise sanitaire ?

Côté acquéreurs, le marché se situe dans une tendance très forte. La demande est très présente. Nous avons par contre peu de biens à proposer. Nous éprouvons aujourd’hui quelques difficultés à rentrer de nouveaux mandats. Il faut dire que nous avons réalisé beaucoup de ventes en 2020 : une trentaine de biens d’exceptions en étage élevé, avec terrasse et vue mer. Notre chiffre d’affaires a été plus important qu’en 2019 qui était pourtant une année record.

Les prix à Cannes ont-ils évolué suite à la crise sanitaire ?

Ils sont plutôt stables. Il y a peut-être une légère augmentation, mais elle n’est pas significative pour être signalée. En tous les cas, aucune baisse de prix n’a été constatée depuis le début de la crise de la Covid-19. La faiblesse de l’offre de biens et la forte demande expliquent en grande partie cette tendance.

8 785 €/m²

Il s’agit du budget moyen nécessaire pour s’offrir un bien sur la Croisette à Cannes.

Quels sont les secteurs les plus prisés de Cannes ?

La plupart de nos clients souhaitent acquérir un bien au Palm Beach, sur la Croisette, la Banane ou le boulevard du Midi. Les clients sont aussi à la recherche d’un bien disposant de toutes les commodités à proximité. Plages, restaurants, commerces, tout doit pouvoir être accessible à pied. Nous avons cependant aussi des demandes dans le secteur de la Californie où le manque de commodités à pied est largement compensé par les vues mer et le caractère très résidentiel du quartier.

Image
johan-wretman
Johan Wretman
Président
Agence Wretman Estate
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !