« Les acheteurs plébiscitent le centre-ville caennais »

La rédaction 01 juin 2021
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

La préfecture du Calvados ne cesse d’attirer les acquéreurs. Nicolas Desprez, co-gérant de l’agence Guy Hoquet à Caen, est témoin de cette attractivité et nous en dit plus sur ce marché immobilier prisé.

Image
caen-centre-ville-logicimmo
À quelques kilomètres de la Manche, Caen est une ville prisée par les acheteurs. © Pack-Shot – Shutterstock

Comment se porte le marché immobilier caennais en ces temps de crise sanitaire ?

Nicolas Desprez – Il est assez tendu. La demande immobilière est forte et l’offre de biens est actuellement limitée.

Quels sont les secteurs les plus prisés sur Caen ?

Les acquéreurs privilégient le centre-ville. La place Saint-Sauveur, quartier qui n’a pas été détruit pendant la Seconde Guerre mondiale, est très demandée. Ils plébiscitent également le bassin de plaisance et l’avenue du 6 juin.

2 564 €/m²

C’est le prix moyen pour l’achat d’un appartement ancien à Caen.

Quels sont les principaux critères de recherche des acquéreurs ?

Depuis la sortie du premier confinement, la demande est importante sur les maisons situées en centre-ville. Nous observons également que les jeunes couples sont nombreux à rechercher des biens à rénover.

Les prix de l’immobilier caennais ont-ils évolué ces derniers mois ?

Nous constatons une hausse du prix des maisons de l’ordre de 8 à 10 % depuis le mois de mars 2020.

Combien de temps faut-il, en moyenne, pour vendre un bien dans le centre de Caen ?

Actuellement, lorsqu’un logement rentre en portefeuille, il trouve preneur en une demi-journée. Avant la crise sanitaire, il fallait prévoir un délai de vente compris entre deux et trois mois.

8 à 10 %

C’est la hausse du prix des maisons dans le centre-ville caennais.

Qu’en est-il du marché locatif ?

Il est tout aussi tendu que celui de la transaction. Nous avons peu de biens à louer et il faut être réactif pour se positionner lorsqu’un bien arrive sur le marché, notamment pour les appartements familiaux et les maisons.

« Lorsqu’un logement rentre en portefeuille, il trouve preneur en une demi-journée »

Nicolas Desprez, co-gérant de l’agence Guy Hoquet à Caen

D’après vous, comment mettre toutes les chances de son côté pour acheter dans le centre-ville caennais ?

Il est conseillé de valider son financement en amont pour pouvoir faire une offre d’achat rapidement en cas de coup de cœur.

Êtes-vous optimistes pour l’avenir du marché immobilier caennais ?

Nous sommes confiants, car Caen est une ville très recherchée. De plus, les acheteurs profitent encore de taux historiquement bas, ce qui facilite l’achat immobilier.

Image
Nicolas Deprez
Nicolas Desprez
Co-gérant
Agence Guy Hoquet
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
A la une !