Carrières de Lumières : le show underground des Baux-de-Provence

28 mar 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Yves Klein, maître de la couleur du 20e siècle, sera au centre de la mise en scène de ce centre d’art numérique, jusqu’au 2 janvier 2023.

Image
Carrières de Lumières forêt d'Yves Klein
La mise en scène de l'exposition plonge les spectateurs dans la forêt imaginaire d'Yves Klein. © CYK/ADAGP

Sommaire

Enfin rouvertes, les Carrières de Lumières renouent avec les spectacles choc dans ce petit village provençal connu du monde entier. Et la nouvelle exposition immersive, « Yves Klein, l’infini bleu », présente, ce printemps, les chefs-d’œuvre les plus significatifs de celui qui inventa une teinte de bleu qui porte son nom. Avec lui, la couleur prend une autre dimension car ses œuvres plongent au-delà de son célèbre IKB (International Klein Blue). Une inspiration naturelle pour ce natif de Nice, qui admirait tant le ciel méditerranéen.

Faire de sa vie une œuvre d’art

Tant attendue, cette création emmènera les visiteurs dans la diversité de son parcours et de ses œuvres majeures. Dans une obscurité mise en scène, ils participent à une performance qui s’ouvre sur un accord en ré majeur de la Symphonie Monoton-Silence. Grâce au pigment que l’artiste chercha à magnifier dans sa forme la plus pure en lui donnant une dimension spirituelle, métaphysique et immatérielle, ils découvriront, dans un décor du Paris des années 1950, ses premiers ensembles polychromatiques.

Carrières de Lumières ensembles polychromatiques
Multipliée à l’infini, cette interprétation du corps humain participe au spectacle. © SYK/ADAPG

90 œuvres et 60 images d’archives inédites

Dans le parcours qui mène à son atelier, l’événement dévoile sa toile, dite des « Monochromes », réalisée en 1960. Celle qui révéla au monde son talent unique qui supprime la diversité colorée. Mais aussi des pièces polychromatiques. « Anthropométries » miment l’empreinte du corps, tandis que ses « Cosmogonies » et ses « Reliefs Planétaires » sont plus proches de la nature. Et pour nous faire évoluer vers des paysages où frémissent ses feuilles d’or, le show fait place aux « Monogolds » et aux Monopinks. Un univers qui exprime un orage de bleu outremer, devenu sa signature intemporelle… À noter : le billet d’entrée donne également accès à l’exposition « Venise, la Sérénissime », de Gianfranco Iannuzzi.

Carrières de Lumières ambiance tamisée
Volontairement floues, ces formes laissent place à l’imagination. © SYK/ADAGP

Route de Maillane - 13520 Les Baux-de-Provence - Tél. : +33 (0)4 90 49 20 02 - www.carrieres-lumieres.com

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French