Comment louer un studio si je suis apprenti ou en alternance ?

14 déc 2021
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Vous êtes apprenti ou en alternance et vous avez besoin de vous loger à proximité du lieu de votre formation ? Vous recherchez un studio et vous vous demandez comment monter votre dossier de demande de location pour convaincre un bailleur et quelles aides sont possibles. Le dossier, les arguments et les aides possibles, on vous explique tout.

Image
Jeune-apprenti-logicimmo
©Daniel M Ernst/Shutterstock

Sommaire

En apprentissage ou en alternance, vous ne disposez pas d’un logement étudiant à côté de votre centre de formation ou de l’entreprise qui vous accueille. En recherche d’une location et étudiant dans le secteur privé, vous avez parfois du mal en tant qu’apprenti ou alternant à convaincre un bailleur de la solidité de votre demande de location. Commencez par constituer un dossier complet. Pour cela, faites une copie de :

– votre pièce d’identité ou titre de séjour si vous êtes étranger ; – d’un justificatif de votre domicile actuel (attestation d’hébergement signé de vos parents s’ils vous hébergent à titre gracieux) ; – votre carte d’étudiant ou votre certificat de formation ; – votre contrat d’apprentissage ou de formation en alternance ; – vos 3 derniers bulletins de salaire si vous en avez ;

À ces documents de base vous rajouterez les justificatifs et les simulations des aides auxquelles vous êtes éligibles :

– l’avis d’attribution d’une bourse d’apprentissage ou d’alternance ; – la simulation pour les aides auxquelles vous êtes éligible.

Bon à savoir

Vous augmenterez significativement la valeur de votre demande de location en apportant une personne qui se porte garant pour vous du paiement des loyers de votre studio. Toute personne peut se porter garant pour une autre sans nécessairement qu’il existe entre elles un lien de parenté. Le garant potentiel doit néanmoins disposer de revenus 4 fois supérieurs au montant de la location apprenti ou de la location alternance envisagée. Outre l’acte de caution solidaire dûment signé, le garant devra fournir au bailleur des justificatifs d’identité, de domicile et de revenus.

Au moment de quitter le foyer familial pour se rapprocher de son lieu de formation, l’apprenti ou l’alternant peut compter sur plusieurs aides pour la location de son logement étudiant :

– l’APL : l’Allocation Personnalisée au Logement est attribuée par la Caisse d’allocations Familiales (CAF). Son montant relève du cas par cas et se simule en ligne. Il est généralement plus élevé pour les apprentis et les alternants.

– Loca-Pass : cette aide d’Action Logement permet d’avancer la garantie (la caution) réclamée par le bailleur pour une location d’un apprenti ou une location d’un alternant. La somme prêtée n’excède jamais 500 euros et doit être remboursée en 36 mois sans intérêt. En outre, Loca-Pass garantit au bailleur le paiement de 18 loyers impayés sur 3 ans. Un bon moyen de rassurer celui-ci !

– Mobili-Jeune : cette subvention d’Action Logement allège la quittance de loyer. Elle est réservée aux jeunes de moins de 30 ans sous contrat d’apprentissage ou d’alternance dans une entreprise du secteur privé. Cette aide versée semestriellement correspond à un minimum mensuel de 10 euros et un maximum de 100 euros. Elle est à solliciter en ligne sur le site actionlogement.fr ou dans une des nombreuses agences de l’organisme.

– La prime d’activité : les apprentis ou alternants qui gagnent moins de 893,25 euros sont éligibles à cette prime versée par la CAF. Pour la toucher, ceux-ci doivent posséder au moins 3 bulletins de salaire. Son montant est simulable en ligne sur le site de la CAF. Non spécifiquement liée à la location d’un logement étudiant, elle offre néanmoins un complément appréciable pour payer un loyer.

Les conditions d’éligibilité pour Mobili-Jeune

L’aide Mobili-Jeune s’adresse aux apprentis et aux alternants et permet d’alléger leur quittance de loyer, mais sous certaines conditions : – avoir moins de 30 ans ;        – êtes salarié d’une entreprise du secteur privé non agricole (*) ;  – être en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation ;       – être futur locataire d’un logement choisi pour cette formation ; – afficher un salaire mensuel brut inférieur ou égal au SMIC ;         – formuler la demande 3 mois avant le début de la formation ou jusqu’à 6 mois après. 

Une autre solution pour diminuer le montant du loyer de votre location apprenti ou location alternance consiste à partager cette dernière. La colocation est aujourd’hui parfaitement cadrée par la loi. Une solution simple qui peut permettre de louer un espace de vie plus important et de partager aussi les charges.

Vous le constatez, les solutions pour louer un studio lorsque vous abordez un cycle d’apprentissage ou d’alternance ne manquent pas. L’anticipation vous permet de mener les choses en temps et en heure pour une rentrée sereine. N’hésitez pas à contacter directement les organismes pourvoyeurs d’aides. Il serait dommage de vous passer d’une aide financière pour laquelle vous seriez éligible : votre budget d’apprenti ou d’alternant ne s’en portera que mieux et votre demande de location en sera d’autant plus solide !

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French